Maison d’édition : 10 18

Date de parution : 05/03/2015

Prix chez l’éditeur : 8.10 €

Nombre de pages : 330

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

 

Le stagiaire se caractérise par son insignifiance. On lui demande d’être corvéable à merci, mais pour le reste personne ne lui prête attention. Passant facilement inaperçu, le stagiaire est ainsi un parfait assassin en puissance. C’est la raison pour laquelle, depuis une dizaine d’années, John Iago enchaîne les stages en entreprise afin d’éliminer les cibles qu’on lui assigne : quelle meilleure couverture, en effet, pour un tueur à gage ? Ainsi vient-il tout juste de rejoindre l’un des plus grands cabinets d’avocats new-yorkais avec pour mission d’assassiner un des associés. À ses heures perdues, John a décidé d’écrire un Guide de survie à l’intention des jeunes stagiaires, illustré d’exemples tirés de sa propre expérience. Ce qui lui permet de donner quelques précieux conseils aux nouvelles recrues de Human Resources, Inc, la mystérieuse organisation qui l’emploie, spécialisée dans l’entraînement et le placement des  » stagiaires « . Le problème, c’est que John n’est plus au top de sa forme. À chacun des trente-quatre meurtres qu’il a commis, quelque chose est mort en lui. Et, alors que l’heure de se retirer du jeu a sonné, la mission qu’on lui a confiée va s’avérer la plus dangereuse et la plus inattendue de toutes.
 

 

 

Mon avis

 

Un tueur à gage qui se fait passer pour un stagiaire afin de dégommer ses employeurs haut placés, ça m’a tout de suite fait « tilt ». J’adore le concept. Mais pas seulement. Là où l’auteur a été ingénieux, c’est surtout comment il nous présente la chose. Ce guide en milieu hostile nous est refilé par le FBI dès les premières pages. Oui, on se sent dans la confidence, on semble acteur du récit et on prend plaisir à jouer le jeu. Ce guide, écrit très officieusement par John Lago, a pour but d’aider les nouvelles recrues (les nouveaux petits stagiaires) de RH Inc., dirigée par Bob. Il nous raconte comment on peut survivre, mille et une petites astuces pour ne pas crever avant la cible, entrelacées par l’histoire de sa dernière mission avant la retraite.

L’humour noir et cynique de John Lago en fait un thriller captivant. Cependant, on se prend tellement au jeu, qu’on s’attache véritablement à ce personnage, plutôt atypique. On cherche tout le long du récit les petits indices qui nous attendrissent pour cette enveloppe de tueur à gage robotisé et déshumanisé. Plusieurs autres personnages ont leur importance, comme Alice et Bob, mais la façon dont l’auteur construit son histoire, on a facilement tendance à n’avoir d’yeux que pour Lago.

J’ai noté quelques petites longueurs à certains passages, mais rien d’insurmontable. De plus, Shane Kuhne nous fait de jolis changements de tempo dans son écriture. J’ai adoré les documents officiels du FBI avec les transcriptions de surveillance, les enregistrements sonores, le logo du FBI… Bref, j’avais l’impression d’avoir des documents officiels dans les mains. Bien joué Monsieur l’auteur !

On ne parle jamais de la fin d’un thriller alors je vais stopper ici ma chronique. Je vous conseille cette petite lecture pleine de surprises. Et puis, si vous êtes stagiaire, que votre boss vous gonfle, que vous vous sentez l’âme d’un John Lago, ce livre est fait pour vous !

Je vous souhaite à tous une très bonne lecture !

 

 

*************