Tout le bleu du ciel – Mélissa Da Costa

Maison d’édition : Carnets Nord

Date de parution : 15/02/2019

Prix chez l’éditeur : 21.00 €

Nombre de pages : 648

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile. Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu’à un dénouement inattendu, chargé d’émotions.

Mon avis

Voici une jolie découverte livresque aux éditions Carnets Nord. Un premier roman de Mélissa Da Costa qui nous emporte aux côtés d’Emile et Joanne, pour un ultime voyage émouvant.

Un roman que j’ai beaucoup apprécié pour de nombreuses raisons : des personnages principaux et secondaires intenses et colorés, une atmosphère qui donne aux lecteurs une sensation de liberté et des paysages du Sud-Ouest très réalistes. Un petit plus me concernant, étant donné que je vis dans la région, j’ai pu revisiter les Pyrénées et ses petits villages montagnards avec délectation.

Ce roman, qu’on pourrait imaginer plutôt douloureux, pénible voir lugubre, est au contraire un voyage délicat, parfois drôle et cocasse, au cours duquel l’auteur nous apprend à connaître ses personnages. Leur périple devient le nôtre, leurs passés se dévoilent avec parcimonie, les dialogues sonnent justes et les diverses rencontres sont réellement touchantes.

Pour un premier roman, je suis sincèrement épatée par la construction de cette histoire et par la facilité de l’auteure à retranscrire les sentiments de nos deux héros. Une plume énergique colore ce voyage de façon à rendre le lecteur addict.

Cependant, oui, il y a bien quelque chose qui m’a dérangé dans ce roman. A mon goût, la présence de Paulo Coelho, de sa « philosophie », entre autres tirée de l’Alchimiste, sont trop intrusifs à mon goût, notamment vers la fin du récit. N’aimant pas cet écrivain, son irruption à certains moments de ma lecture m’a forcément fait froncer les sourcils. J’imagine qu’il peut être un bâton de berger efficace lorsque ses idées ont été digérées par l’auteur et injectées de façon subtile dans l’histoire. Mais ici c’est trop. Rien de bien méchant, car cela ne m’a pas empêchée de finir ce roman captivant.

Je vous invite donc à le découvrir et vous souhaite une très belle lecture !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.