Maison d’édition : Michel Lafon

Date de parution : 09/06/2016

Prix chez l’éditeur : 18.95 €

Nombre de pages : 491

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

Colin Hancock joue sa dernière chance. À vingt-huit ans, son passé est une succession de drames et de mauvais choix. Au moindre faux pas, c’est le retour à la prison qui l’attend. Bien décidé à changer de vie, il se consacre à corps perdu à ses études, du moins jusqu’à ce que l’amour s’en mêle.
Enfant d’immigrés, Maria Sanchez s’est faite toute seule et est devenue une brillante et ambitieuse avocate. Cette beauté brune peut être fière de son parcours sans fautes. Pourtant, quand ressurgissent les blessures du passé, la voilà contrainte de tout quitter pour rentrer auprès des siens qui n’ont que faire de sa réussite et de la vie qu’elle s’est créée.
Mais l’amour surgit sans crier gare… Une rencontre fortuite sur une route pluvieuse va bouleverser le destin de ces deux jeunes gens tourmentés. Face au spectre de la violence et de la haine, leur amour naissant défiant tous les pronostics pourra-t-il être assez fort pour les sauver d’eux-mêmes ?

 

 

Mon avis

 

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette chouette lecture. Je ne connaissais pas Nicholas Sparks, bien que très connu, mais je n’en avais jamais lu. C’est chose faite et j’ai beaucoup apprécié ce roman. Un sacré pavé que je me suis englouti pratiquement en une journée.

Au début de ma lecture, je ne voyais rien de très transcendant… Une rencontre entre une belle fille intelligente et un mec plutôt du genre bad boy, une avocate avec un gars violent à la limite du « allez directement en prison, ne passez pas par la case départ ». J’ai levé les yeux au ciel ! Mais je vous assure que c’est la seule et unique fois, car par la suite, cette histoire d’amour passe très vite du cliché au thriller. Et elle est devenue, au fil des pages, vraiment très addictive. Une ancienne affaire de meurtre plaidée par Maria, ressurgie du passé. Des menaces et de l’angoisse, tout pour faire partir en vrille notre bel apollon, Colin. Maîtrisant (très) mal sa colère, il ira même jusqu’à jouer les Starsky et Hutch pour les beaux yeux de l’avocate. Malgré ses tatouages, j’ai beaucoup aimé ce personnage (que j’ai surnommé « Monsieur d’Accord »… Un trait de caractère très particulier qui m’a fait sourire bien souvent !) Entre burritos et enchiladas, l’atmosphère de ce roman est très épicée !

Pour conclure, ce fut une belle surprise. Un livre qui se lit très bien et qui se termine très vite, selon notre addiction au suspens.

Je vous souhaite de très belles découvertes livresques ! Bonne lecture !

 

 **********