La saga de Grimr – Jérémie Moreau

Maison d’édition : Delcourt

Date de parution : 13/09/2017

Prix chez l’éditeur : 25.50 €

Nombre de pages : 232

Nombre de tomes : 1

 

 

Résumé

 

1783. L’Islande, accablée par la misère, doit encore subir le joug du Danemark. Et

 le sort de Grimr, devenu orphelin, est plus cruel encore dans ce pays où l’homme se définit d’abord par son lignage. Doté d’une force impressionnante, il se sait capable de rivaliser avec les plus fameux héros de saga même s’il n’est le fils de personne. Il ne lui manque que l’opportunité de prouver sa valeur…

 

 

Son avis

 

Il se prénomme « Grimr ». Prononcez-le à voix haute. Sentez les consonnes vous irriter le palais. Un bref rictus vous déforme le visage. « GRIMR ». Répétez-le encore ; plus fort ! Ça y est, vous tenez le personnage. Rude ; insoumis. Le jeune Grimr, c’est l’incarnation du cœur bouillonnant de l’Islande.

Les panoramas majestueux dévoilent des terres blanches et désolées ou perce la roche. Les cases apaisées ne résistent jamais longtemps à la fureur des nappes de lave sous-jacentes, à l’impétuosité du jeune homme qu’une tragédie guette. Le découpage éclate, alors, tandis que les ombres dansent dans le regard du héros. Il résiste à toute force aux hommes devenus lâches, soumis aux joug des Danois et imprégnés de superstitions. Contre vents et marées, il tente de forger sa saga, par la force de ses bras fusionnée à celle des sentiments.

Jérémie Moreau nous livre une fresque âpre et sensible où l’histoire humaine se confond avec la nature islandaise. La justesse des expressions, des attitudes, nous conquiert autant que le dépouillement du trait au profit des nuances colorées ; de même que les cadrages inventifs insufflant un supplément de vie à cet ouvrage qui vient de remporter le Fauve d’Or d’Angoulême. Une récompense qui n’aura jamais aussi bien porté son nom.

 

 

 

 

 

No Comments

Leave a Comment