Maison d’édition : Dédicaces

Date de parution : 13/10/2015

Prix chez l’éditeur : 13.03 €

Nombre de pages : 106

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

 

Regards croisés d’un patient et d’une impatiente en lien avec la maladie de Parkinson. C’est une vraie histoire ancrée dans une réalité ni drôle, ni éplorée. Elle est, tout simplement, sans artifice, comme l’authenticité de la vie. Vous serez embarqué dans ce dialogue, l’un faisant écho à l’une.  Ce texte est poétique et entraînant sans nous essouffler. Les mots semblent propulsés pour dire justement ce qu’il faut et rien de plus. Vous n’échapperez pas à la formidable leçon de vie offerte à chacun. Car rien ne sert de geindre, il suffit d’agir et d’avancer.  Ce second roman de Colline Hoarau est un hymne à la vie.  On en sort grandi, voire embelli. 

 

 

Mon avis

 

Je tiens à remercier Colline Hoarau pour m’avoir permis de lire son dernier livre. J’avais déjà eu le plaisir de faire connaissance avec sa plume sur son tout premier roman « L’adieu à Lila« , que j’avais apprécié. La lecture de son second roman « Notre vie à trois », m’a enchantée et très émue.

L’auteure nous conte l’histoire d’Orchidée et d’Achille, de leur amour et de leur quotidien face à la maladie, Parkinson, qui fait office d’invité non désiré, dans leurs vies. Un titre de roman qui image à la perfection ce texte. L’histoire est très courte, poétique et émouvante. Chaque protagoniste se livre sur les différents aspects de leurs journées, leurs difficultés mais également leur combat et leur envie de vivre. On pourrait croire que cette lecture est affreusement triste, et bien, pas du tout. C’est poignant, évidemment, mais il y a cette touche de positivité qui ponctue cette histoire et qui m’a beaucoup plu.

Un très beau second roman que je vous conseille. J’en profite pour vous souhaiter d’aussi belles découvertes livresques !