Maison d’édition : Harlequin (collection &H)

Date de parution : 03/05/2015

Prix chez l’éditeur : 12.90 €

Nombre de pages : 486

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (no comment). Et exhibitionniste (mais jamais exprès !).

Auteur de romans érotiques la nuit et, le jour, assistante d’une chef aussi tyrannique que botoxée pour une grosse boîte new-yorkaise : jusque-là, je ne m’en sortais pas trop mal – enfin, si on oublie le désert de ma vie sentimentale qui se résumait à de ponctuels tête-à-tête romantiques avec Jeannot-le-vibro.
Mais il a fallu que mon P-DG décède (l’égoïste !) et que son fils débarque dans nos bureaux pour le remplacer. Joseph Hamlish n’est plus, vive Jérémy Hamlish ! Alias M. l’héritier-et-fier-de-l’être, alias M. JE SUIS UN DIEU VIVANT – ou « gare à vos culottes » pour les intimes.
Et c’est là que tout s’est compliqué. Parce que moi, j’ai beau être une fille bien sous tous rapports, le jour où je me suis retrouvée dans un ascenseur avec l’incarnation de mes fantasmes, forcément, j’ai dépassé les bornes. Et le pire c’est qu’aujourd’hui, je n’ai qu’une envie : recommencer. 

Mon avis

Je tiens à remercier les éditions Harlequin ainsi que la Masse Critique de Babelio pour m’avoir permis de lire ce livre et surtout de rire ! Voici un livre parfait pour l’été ! Il est drôle (hilarant), rythmé (on ne voit pas les heures passer) et il vous fera monter en température (oui, oui, même en pleine canicule !).

Ce roman nous raconte la vie de Lola Morell, jeune française partie travailler à New York. Notre héroïne dynamique au franc parlé, va accumuler les gaffes, un peu à la Bridget Jones et va nous emmener avec elle dans des situations incongrues où nous aurions envie de nous cacher mille fois sous terre. On ne peut que sympathiser immédiatement avec elle. Elle n’est pas du tout l’héroïne parfaite sous tous les angles, elle a plein de défauts et n’hésite pas à s’en moquer. Dès la première page, elle devient déjà notre grande copine, elle nous fait rire, on aime ça et on en redemande.

Sa rencontre avec Jérémy Hamlish est tout aussi cocasse… Dans les deux premières parties du livre, j’aurais même tendance à ajouter « nympho » dans le titre de ce roman. Arrivée à la moitié du livre, je me suis demandée si cela allait continuer tout le temps comme cela…. J’avais peur de me lasser. Et finalement, pas du tout ! La troisième et dernière partie sont totalement différentes et nous montrent un côté « James Bond » un peu rocambolesque. Nos personnages ne sont pas du tout les héros simplistes que nous pensions et cela redonne du rythme.

Je dirais que l’auteure a une plume qui donne la pêche ! Tout est rythmé, les dialogues sont réalistes, l’humour plein de punch, en bref, on adore. C’est une lecture parfaite pour des vacances d’été !

**********