livre, roman, lecture

L’île du diable – Nicolas Beuglet

Chronique

Titre : L’île du diable (tome 3)

Auteur : Nicolas Beuglet

Maison d’édition : XO éditions

Date de parution : 19/09/2019

Prix chez l’éditeur : 19.90 €

Nombre de pages : 320

Nombre de tomes : en cours

 

Résumé

Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…
En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse.
Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?
Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant.
Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?

 

Mon avis

Alors pour une fois je reste assez sceptique sur cette lecture, avec un très grand étonnement… Nicolas Beuglet nous offre la suite des enquêtes de Sarah Geringën avec un nouveau thriller aussi glaçant que les précédents mais aussi assez… succinct. Mon avis est peut-être un peu perturbé par mes lectures précédentes, qui ont aiguisées mon appétit livresque en dévorant des romans imposants et très complets. Cela dit, on ne peut juger un roman par son nombre de page, c’est évident. Cependant, j’ai la sensation d’être restée sur ma faim, contrairement aux sensations que j’ai eu sur les précédents opus.

« L’île du diable » porte bien son nom car c’est une histoire diaboliquement effrayante. Suite à l’incarcération de Sarah Geringën dans « Complot », ce nouveau tome nous entraîne dans le sombre passé de son père, retrouvé assassiné chez lui, et ce, de la plus étrange des manières. Comme à son habitude, Nicolas Beuglet tisse un nouveau thriller liant des faits historiques effrayants et un rythme effréné. Cependant, j’ai eu la sensation que pour une fois, tout est allé trop vite… trop « facilement ».

Une lecture que j’ai bien entendu appréciée malgré ce léger goût de déception. Peut-être en attendais-je trop… Il s’agit-là de mon avis personnel et en aucun cas cette légère sensation d’insatisfaction n’arrêtera ma fièvre livresque des romans de ce charmant auteur (oui, oui, pour l’avoir rencontré, il est sacrément sympathique !).

Dans tous les cas, je vous souhaite de très belles lectures !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.