Maison d’édition : Dédicaces

Date de parution : 25/08/2014

Prix chez l’éditeur : 21.05 €

Nombre de pages : 403

Nombre de tomes :  en cours

 

Résumé

 

L’Épée d’Alknohr, objet oublié depuis des siècles dont les Dragans pensaient qu’elle reposait avec le corps de son propriétaire, semble vouloir resurgir du passé. Entre légende et réalité, Malok le descendant du premier Empereur part sur les routes avec son maître Marvalat, un Mage très puissant qui a connu son ancêtre, à la recherche de la vérité. Tous deux suivent les traces d’Elvir, un prince Dragan mort depuis longtemps, qui avait été banni de l’empire après avoir refusé le trône. Lui aussi avait découvert que le corps d’Alknohr n’était pas dans son tombeau. Que sont devenus l’épée et son propriétaire ? Grâce à d’étranges visions de Malok, revivant certains souvenirs d’Elvir, Marvalat et lui devancent les Furis qui recherchent également l’épée dont la légende dit qu’elle serait dotée de pouvoirs magiques…

 

Mon avis

Je souhaite remercier Dimitri Chiabaut pour m’avoir permis d’entrer dans son univers, de m’aventurer à Terra Nova aux côtés de Malok et ainsi, de continuer à rêver, un livre à la main, malgré les tristes journées que nous avons tous vécues.

Cela faisait une éternité que je n’avais pas lu de fantasy, et je suis ravie d’avoir fait ce grand retour avec le tout premier roman de ce jeune auteur. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce premier tome et à suivre les traces de ce jeune empereur qu’est Malok. Un premier opus où l’on rencontre notre héros à l’âge de onze ans et où on le voit grandir, au fur et à mesure de notre lecture.

Un héros un peu en marge de ceux, sans défaut que l’on rencontre trop souvent. Notre personnage évolue, passant d’un enfant « tête à claque » à un jeune homme hypocondriaque, rêvant d’aventures, entre apprentissage et parties de bouderies. Un héros attachant qui va se voir embrigadé dans la quête d’Elvir, à la recherche de l’épée de son ancêtre. Entouré d’un mage aux allures « Gandalfiennes », d’une prêtresse caractérielle, et d’un espion débrouillard, Malok partira dans les lointaines contrées, découvrira des peuples légendaires et verra d’anciennes légendes se désacraliser aux abords du Mont Tavou et d’autres, nouvelles, poindre leur nez…

L’histoire est plutôt bien menée et les personnages bien travaillés, étant donné que je m’y suis attachée. Certaines directions m’ont agréablement surprise et certains passages, au début, m’ont peut-être semblé un peu long. L’action venant à manquer, et étant de nature peu patiente (oui, oui, j’avoue !), j’attendais les prémices de LA grande aventure, qui se faisait légèrement attendre et faisait bouillonner ma curiosité.

Ce qu’il m’a manqué dans ce tome ? Pas grand chose… J’aurais peut-être aimé en savoir un peu plus sur certains peuples, mais je pense que ce premier opus a surtout eu l’effet de nous bâtir un décor, de bonnes bases pour une construction solide du second tome… que j’ai dans les mains ! Je m’en vais donc continuer mon aventure avec Malok, en espérant qu’une chouette lecture vous accapare également !