Les infidèles – Dominique Sylvain

Maison d’édition : Viviane Hamy

Date de parution : 01/02/2018

Prix chez l’éditeur : 19.00 €

Nombre de pages : 359

Nombre de tomes : 1

 

 

Résumé

 

 

Alors qu’elle préparait un reportage sur l’adultère, Salomé Jolain, une jeune journaliste de TV24 à la renommée croissante a été sauvagement assassinée. On a retrouvé son corps dans la poubelle d’un square du 15e arrondissement de Paris, à proximité de l’hôtel de la Licorne. L’enquête est confiée au commandant Barnier, flic stoïque à la vie privée compliquée, et à son adjoint, l’énigmatique lieutenant Maze.

Tous les proches de la jeune femme sont sur la liste des suspects, mais un nom retient toute l’attention de la Crim’, celui d’Alice Kléber, la tante de la victime et créatrice du site lovalibi.com qui fournit aux amateurs d’aventures extraconjugales des excuses et des preuves clés en main pour justifier leurs absences.

Un lien qui ne peut relever de la simple coïncidence…

Mon avis

 

Je suis ravie d’avoir retrouvé la plume de Dominique Sylvain dans ce sombre polar où l’adultère et le mensonge sont des partenaires indissociables, malsains et impitoyables. Même si j’ai préféré son précédent thriller « Kabukicho », qui a fait battre mon cœur par son originalité, celui-ci ne m’a pas laissée indifférente.

Grâce à son suspense soutenu et une intrigue efficace, j’ai dévoré ce roman. Mais je n’ai pas retrouvé cet effet de surprise, ce moment où l’on s’en veut d’avoir été si naïf, de s’être fait roulé dans la farine par l’espièglerie de l’écrivain. Il m’a manqué cet attachement aux personnages pour m’influencer et vivre avec eux les ravages infligés par ces fameux retournements de situation que seuls les polars peuvent offrir.

Malgré cela, j’ai bourlingué entre la Bourgogne et Paris, entre amour envahissant et tromperies assassines, pour redécouvrir toute les nuances sombres de la nature humaine. Mention spéciale au personnage de Valentin qui a su donner une touche de douceur à cette histoire où règne le chaos de l’infidélité.

Je vous souhaite d’aussi sympathiques lectures !

No Comments

Leave a Comment