Maison d’édition : J’ai Lu (Pour Elle)

Date de parution : 26/02/2011

Prix chez l’éditeur : 7.40 €

Nombre de pages : 442

Nombre de tomes : 7 (avec histoires disctinctes)

 

Résumé

Docteur en physique, célibataire, Jane Darlington a décidé de faire un enfant. Seule. Elle cherche donc un géniteur doté d’excellentes qualités physiques, mais pas trop intelligent afin de contrebalancer son propre QI, les enfants surdoués sont malheureux, elle le sait d’expérience. Le candidat idéal ? La star de l’équipe des Chicago Stars, Cal Bonner, bien sûr ! Pour l’approcher, Jane va se faire passer pour une call-girl de luxe. Mais son plan, qu’elle pensait sans faille, se retourne contre elle lorsque Cal va comprendre qu’elle s’est jouée de lui…

 

Mon avis

 J’ai deux choses à dire sur ce Tome :

1- Très très peu basé sur le sport (mais contre toute attente, cela m’a pas vraiment dérangée)

2- La romance de cette histoire est de loin, meilleure que les précédentes ! J’ai adoré les deux personnages que sont Jane et Cal.

Dès que j’ai lu le résumé de ce troisième Tome, cela m’a fait sourire, et dès que je l’ai commencé, j’ai ri de bon coeur à de nombreux passages. Leur rencontre est assez atypique et leur relation débute sur les chapeaux de roue : c’est à celui qui hurlera le plus fort et qui aura le dernier mot. Pour une fois, la gente féminine de cette histoire m’a beaucoup plu. Jane, qui a un QI supérieur à la normal, super physicienne, part à la recherche d’un abruti fini pour équilibrer l’intelligence de leur futur enfant. Autant dire qu’elle s’est loupé sur toute la ligne avec Cal… (Et oui, ne dit-on pas que l’habit ne fait pas le moine ?). 400 pages qui passent à la vitesse de la lumière entre tous les coups bas qu’ils se font… Madame n’a pas sa langue dans la poche et Monsieur non plus : une vraie guerre sur l’art du sarcasme.

J’ai apprécié que l’histoire se passe dans les montagnes, loin des grandes villes et des bimbos sexy. J’ai eu un coup de coeur pour la mamie de Cal, Annie, avec sa carabine sur l’épaule et la « clope au bec ». Un vrai délice !

Malgré le fait que le thème du football se soit mis aux abonnés absents (ou presque), pour être remplacé par la physique, la théorie du grand Tout, les particules, etc… Cela ne m’a pas vraiment dérangée. L’auteur ne nous étouffe pas de termes scientifiques et heureusement, car  pour le peu de théories racontées : je n’en ai rien compris !

Pour conclure, j’ai énormément apprécié cette troisième histoire, mais le football n’était pas assez présent à mes goûts pour satisfaire 100% de ma petite personne. J’ai tout de même hâte de lire les Tomes suivants !