livre, roman, lecture

Le paradis blanc – Kristin Hannah

Maison d’édition : Michel Lafon

Date de parution : 04/10/2018

Prix chez l’éditeur : 20.50 €

Nombre de pages : 541

Nombre de tomes : 1

 

 

Résumé

 

Quand Ernt rentre du Vietnam, Leni, dix ans, ne reconnaît pas son père. Poursuivi par de terribles cauchemars, il se montre violent envers sa femme Cora. Un jour, il reçoit une lettre du père d’un de ses amis, mort dans ses bras durant cet enfer, qui lui lègue une masure en Alaska. Ernt pense qu’il pourra s’y reconstruire. Avant la guerre, ils étaient si heureux…

 » Quelqu’un m’a dit un jour que l’Alaska ne forgeait pas le caractère, elle le révélait. La triste vérité, c’est que l’obscurité qui peut régner en Alaska a révélé le côté obscur de mon père. 
Il était vétéran du Vietnam, ancien prisonnier de guerre. Nous ne savions pas alors tout ce que cela signifiait. Maintenant, nous le savons.  » 

 

Mon avis

 

Après avoir adoré « Le chant du rossignol », j’ai également eu un coup de cœur pour le dernier roman de Kristin Hannah. Un roman formidable et éblouissant qui nous conte l’histoire de Leni et de sa famille, migrant vers l’Alaska pour une nouvelle vie, dans les années 70.

Une saga familiale vraiment très prenante où l’on s’attache énormément aux personnages et où l’on redécouvre les paysages alaskains de Jack London. Ce roman possède de nombreuses facettes. Il nous fait voyager sur une terre sauvage au paysage majestueux mais où l’on peut perdre la vie de mille et une façons. Il nous fait rencontrer les habitants de Kaneq, cette petite communauté qui essaye de survivre au Grand Hiver avec une entraide fraternelle très émouvante. Et au centre de cette histoire, la famille Allbright qui débarque dans cette contrée pour tirer un trait sur un passé qu’elle souhaite oublier.

Ce roman montre une certaine opposition entre cette nature haute en couleurs et la noirceur de l’âme d’un seul homme. Ernt Allbright. Ce père de famille qui revient du Vietnam complètement usé et brisé et qui pourrait bien faire de ce voyage, un véritable cauchemar…

Une histoire émouvante qui brille par une certaine authenticité et où les fantômes du passé resurgissent lors des sombres nuits d’hiver. L’espoir peut être un poison mortel dont Leni et sa mère auront bien du mal à se débarrasser…

Un roman que je vous conseille fortement ! Très bonne lecture à tous.

 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.