Maison d’édition : Sarbacane

Date de parution : 17/11/2012

Prix chez l’éditeur : 13.50 €

Nombre de pages : 252

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c’est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu’au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s’implique ». Mais une fois entré dans la danse, il ne pourra plus continuer longtemps à occulter son passé… – See more at: http://www.inmybubble.org/2012/11/21/le-monde-de-charlie-le-livre/#sthash.1i27rMB4.dpuf

Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c’est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu’au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s’implique ». Mais une fois entré dans la danse, il ne pourra plus continuer longtemps à occulter son passé… – See more at: http://www.inmybubble.org/2012/11/21/le-monde-de-charlie-le-livre/#sthash.1i27rMB4.dpuf

Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c’est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu’au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s’implique ». Mais une fois entré dans la danse, il ne pourra plus continuer longtemps à occulter son passé.

 

Mon avis

 Je viens de terminer ma petite lecture, qui m’a été conseillée par mon amie Rosinette. Et je dois avouer avoir bien aimé cette histoire. D’ailleurs, j’ai pleins de choses à vous raconter !

Ce livre est un recueil de lettres de notre héros, Charlie, qui nous raconte sa première année de lycée.Ce jeune garçon assez introverti et replié sur lui-même va nous laisser entrevoir sa vie telle qu’elle l’est, avec ses propres mots, nous faire découvrir sa famille, ses profs, ses amis et ses lectures quotidiennes. J’ai trouvé que ce style d’écriture complétait parfaitement le schéma d’un adolescent un peu paumé, perdu dans ses réflexions, pour qui on éprouve obligatoirement de la sympathie.

Mais en même temps la lecture de ce livre m’a complètement chamboulé la tête…. comme si j’avais fumé quelque chose de pas net, que je m’étais un peu « bourré la gueule »…. C’est vraiment bizarre comme impression…. Cela m’a fait penser à Forrest Gump, quand ce dernier raconte son histoire et notamment le passage sur l’enfance de son amie Jenny avec son père….. Pour être plus précise : Raconter des faits terribles avec des mots d’enfants qui ne comprennent pas ce qu’il se passe. Cela a créé un certain trouble, un certain mal être, quelque chose qui m’a gêné.

Cette conviction du « cerveau chamboulé » m’est clairement apparu quand j’ai lu que Charlie et ses amis faisaient CE spectacle : Rocky Horror Picture Show. Je ne sais pas si vous connaissez, mais moi, oui. Alors je vais me permettre de vous raconter quelques minutes de ma vie, une petite anecdote rigolote (surtout pour les autres, moins pour moi….) :

« Habitant et travaillant à un moment, à Paris, je me suis laissée entraîner un soir par une sortie entre potes (et collègues….). Une amie américaine (et collègue également….) voulait à tout prix nous faire connaître ce show à l’américaine, Rocky Horror Picture Show. Nous y sommes donc allés… Je ne vais pas faire une chronique sur ce spectacle, mais pour information, on en ressort soit traumatisée, soit hilares…. J’avoue que j’y ai vécu les deux…. A de nombreuses reprises, les comédiens font « participer » le public d’une façon plutôt étonnante…. A peine 10 minutes de show se sont écoulées, je me suis retrouvée « victime » dans le public. En moins de deux, le comédien m’a à moitié déshabillé en se trémoussant à califourchon sur mes genoux, imitant un rapport sexuel des plus étranges….. Ne me demandez pas s’il était beau garçon, je n’en sais rien, j’avais les yeux gros comme des billes en me demandant par quel miracle je ne m’étais pas retrouvé les quatre fers en l’air, sous cette attaque des plus…. dynamiques ! »

Un clin d’oeil à mes collègues qui m’ont charrié pendant des semaines après m’avoir vue comme ça…. Le lien avec le livre ? Et bien j’ai trouvé que ce show et cette histoire se ressemblaient beaucoup et allaient très bien ensemble…. Comme si on était dans une sorte de monde parallèle super étrange, aspiré par des gens étranges, des personnages étranges avec un soupçon d’humour mais aussi un sentiment de malaise.

Voilà, pour conclure, c’était une très belle histoire, touchante et j’ai passé en sa compagnie une très belle après-midi. Je vous le recommande bien évidemment !