livre, roman, lecture

Le livre sans nom – Tome 1 – Anonyme

Maison d’édition : Le livre de poche

Date de parution : 01/06/2011

Prix chez l’éditeur : 7.90 €

Nombre de pages : 512

Nombre de tomes : 4

 

 

 

Résumé

 

Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets… Un serial killer assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom… La seule victime encore vivante du tueur se réveille, amnésique, après cinq ans de coma. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, quelques clins d’oeil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n roll de l’année ! Diffusé anonymement sur Internet en 2007, ce texte jubilatoire est vite devenu culte. Après sa publication en Angleterre et aux Etats-Unis, il a connu un succès fulgurant. 

 

 

Mon avis

 

Je viens de terminer le livre le plus déjanté qu’il m’a été donné de lire… Je l’ai lu d’une traite… Cela fait-il de moi quelqu’un de complètement taré ? Je suppose. Ravie de prendre conscience de mon côté fêlé, car cette lecture fut un ÉNORME coup de coeur ! Je soupçonne également cet auteur « anonyme » d’être un peu cinglé sur les bords, mais qu’est-ce que c’est bon de lire un livre comme ça…

Alors pour tous les fans de polars où la justesse et l’authenticité est de mise, passez votre chemin. Ici, tout est DINGUE ! Et lorsqu’on lit, à de nombreuses reprises, que ce roman est comparé à la folie de Tarantino ou Rodriguez, je ne peux qu’être d’accord. Il m’a beaucoup fait penser à un des films de ce dernier (dont je tairai le nom, car cela vous donnerait bien trop d’indices et atténuerait certaines surprises).

Dans ce premier opus de la tétralogie du BOURBON KID, on fait la connaissance de toute une panoplie de personnages complètement givrés, addict de la gâchette et d’alcool. Evidemment, on découvre notre « héros », BOURBON KID, serial killer sans coeur, EL SANTINO, un patron de la pègre locale, JEFE, un chasseur de prime qu’il ne faut pas énerver, KYLE et PETO, deux moines d’Hubal vraiment trop naïfs mais qui se la jouent à la Jet Li quand il le faut, JENSEN et SOMERS, deux flics bizarres (et pas qu’un peu…), JESSICA qui ne se prend que 36 balles et survit et… ELVIS LE KING, plutôt tueur à gage que roi du rock. Tout ce beau monde va se retrouver lié, peu importe la façon, à cette fameuse pierre précieuse : L’Oeil de la Lune. Beaucoup de morts, de cervelle éparpillée, une intrigue prenante de A à Z, un côté fantastique non négligeable, des personnages intrigants, siphonnés et qui butent un peu tout ce qui bouge.

Pour conclure, un livre sans nom et sans auteur mais intense, sanglant et qui rend totalement addict. Un véritable Page Turner ahurissant. Je remercie en douce mon Cher et Tendre pour m’avoir offert les trois autres opus… je vais me régaler !

Je vous souhaite de très belles lectures !

 

 

**********

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.