roman, livre lecture

L’affaire Léon Sadorski – Romain Slocombe

Maison d’édition : Points Policier

Date de parution : 24/08/2017

Prix chez l’éditeur : 8.50 €

Nombre de pages : 480

Nombre de tomes : en cours

 

 

Résumé

 

Depuis que les nazis occupent Paris, l’inspecteur Léon Sadorski coffre les Juifs pour les expédier à Drancy tout en empochant des pots-de-vin. La Gestapo l’arrête et le transfère à Berlin pour une série d’interrogatoires dignes de Kafka. Le but des Allemands en le terrorisant : en faire leur agent et lui confier une mission  » spéciale « . Mais à son retour en France, quand une jeune femme est assassinée et que la police SS confisque l’enquête, Sadorski décide de faire justice lui-même, en dépit de tous les dangers…

 

 

Mon avis

 

En voilà une belle lecture ! Un roman très instructif sur le Paris occupé de 1942, avec un personnage principal des plus antipathique. Léon Sadorski est un inspecteur principal adjoint des affaires juives et n’a pas la main légère quand il s’agit de débusquer les juifs, de filer les communistes, d’empocher des pots-de-vin ou de dénoncer tout Paris, en bon policier français. A cela on pourrait fort bien ajouter un esprit malsain, une certaine perversion envers la gente féminine, ce qui en fait un véritable salopard, mais un salopard malin. Sadorski essayera de résoudre le meurtre de Marguerite Metzger, adolescente assassinée de façon très particulière. Pour cela, il devra prendre des risques en piétinant les plates-bandes de la Gestapo française, la Cagoule, le Front Rouge, la Guépéou, l’Orchestre Rouge, le service de contre-espionnage allemand… Bien des dangers à contourner pour faire la lumière sur ce triste meurtre.

C’est un roman vraiment bien documenté, mais, à mon sens, la contextualisation prendrait presque le pas sur l’histoire principale qui est de nature plutôt narrative, enrobée de détails, qui peuvent parfois, être légèrement lourds à digérer. Ce livre n’est pas un « page turner », le héros n’est pas un saint, mais le suspense est présent et le réalisme également. Un premier volet pour l’inspecteur Sadorski réussi, que je vous invite à découvrir.

 

***************

No Comments

Leave a Comment