livre, roman, lecture

La stratégie des as – Damien Snyers

Maison d’édition : ActuSF

Date de parution : 04/02/2016

Prix chez l’éditeur : 18.00 €

Nombre de pages : 253

Nombre de tomes : 1

 

 

 

 

Résumé

Pour vivre, certains choisissent la facilité. Un boulot peinard, un quotidien pépère. Humains, elfes, demis… Tous les mêmes. Mais très peu pour moi. Alors quand on m’a proposé ce contrat juteux, je n’avais aucune raison de refuser. Même si je me doutais que ce n’était pas qu’une simple pierre précieuse à dérober. Même si le montant de la récompense était plus que louche. Même si le bracelet qu’on m’a gentiment offert de force risque bien de m’éparpiller dans toute la ville. Comme un bleu, j’ai sauté à pieds joints dans le piège. L’amour du risque, je vous dis. Enfin… c’est pas tout ça, mais j’ai une vie à sauver. La mienne. 

 

 

Mon avis

Je suis passée dans une librairie étonnante, ai aperçu l’homme curieux qui tenait les lieux, ai fouiné dans ses polars étalés sous mon nez (qu’il semblait avoir tous lu) et ai pénétré dans une pièce surprenante où se rassemblaient des livres aux couvertures bien étranges : du steampunk et de la fantasy ! Mes mirettes en éveil et mes mains baladeuses, je suis tombée sous le charme de « La stratégie des as », et, une fois lu, sous celui de Damien Snyers.

Néophyte (ou presque) dans le genre, je ne serai sûrement pas de ceux qui pourraient prétendre avoir l’avis raisonné et étudié (comme vous l’auriez espéré) sur cette lecture. Cependant, étant une lectrice aux goûts hétéroclites et à la soif de nouvelles aventures, je vous informe que je donnerais tout de même un avis passionné : J’ai adoré !

Une histoire de casse, un monde fantastique aux couleurs « Steampunkiennes », des personnages aux caractères bien trempés, beaucoup de filouteries et d’humour, voilà qui pourrait vous donner un aperçu de ce que vous loupez actuellement (mais pas pour longtemps, n’est-ce pas ?). Un roman fort passionnant aux très nombreux rebondissements et qui se lit très vite. Trop vite. Le suspens est omniprésent et sachez, Messieurs Dames, que l’impatience vous tiendra aux tripes jusqu’à ce que la dernière page soit tournée. Du moins, ce fut mon cas et je sais à quel point je peux paraître intenable quand une lecture me choppe par le col pour m’envoyer dans un monde imaginé où le principe « tu réussis ou tu crèves » est ubiquiste.

A tout cela se rajoute une plume divertissante par ce brin d’humour qui colle à la perfection à l’image que j’ai du narrateur : J. Laany. Qui plus est, il est évident, à la lecture de ce premier roman, que notre jeune auteur belge a laissé énormément d’ouvertures pour une suite. Oui, oui, je veux une suite. Un premier tome est toujours créé autour d’une histoire très travaillée. Le lecteur y découvre un univers et des personnages. Il est rare que l’on s’attache à eux dès le premier coup d’oeil. Nous ne sommes pas des lecteurs faciles, non mais oh ! Un premier opus sert une histoire, un second permet au lecteur de s’attacher aux héros. Un troisième est le graal.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé cette lecture et donc, j’ai dans l’espoir (fou ?) que Damien Snyers nous permettra de suivre, une nouvelle fois, ce petit quatuor d’arnaqueurs ! Bonne lecture à tous !

 

 

**********

No Comments

Leave a Comment