Maison d’édition : Gallimard Jeunesse

Date de parution : 29/10/2015

Prix chez l’éditeur : 19.00 €

Nombre de pages : 560

Nombre de tomes : en cours

 

Résumé

 

Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d’un univers où complots et tensions politiques sont à l’ oeuvre derrière les belles apparences. Entre l’arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n’a d’autre choix que de s’appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d’Anima doit user de ses talents pour mener l’enquête. Une mission qui va l’entraîner beaucoup plus loin que prévu, au coeur d’une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s’était préparée…

 

 

Mon avis

 

Un second tome qui a été lu durant les fêtes de Noël, puis, qui a gentiment attendu que Madame (Moi) ait fini de lister ses résolutions de l’année 2016 pour pouvoir enfin sortir de l’ombre ! Aucune annonce extraordinaire, puisqu’il va sans dire que ce second opus est aussi génialissime que son prédécesseur. Un second coup de coeur pour cette saga !

On retrouve notre héroïne Ophélie qui vit maintenant à la Citacielle, au milieu des illusions, des complots et secrets de la cour. Cependant, elle n’est plus du tout la jeune fille si timide qu’on avait connu au début. Pour sa survie, elle doit faire face aux autres familles influentes qui ne la voient pas (du tout !) d’un bon oeil, puisqu’elle évolue, bon gré mal gré, dans les bonnes grâces de Farouk, l’esprit immortel qui règne sur le Pôle. Malgré sa difficulté à faire confiance aux personnes qui l’entourent, elle finira par créer des liens sur lesquels elle pourra s’appuyer en cas de difficulté, notamment lorsqu’elle se voit affublée d’une mission très…. périlleuse : celle de retrouver les disparus de Clairdelune. Une charge dont elle devra s’occuper malgré les messages de mort qu’on lui envoie, la visite de sa famille exubérante, son fiancé qui semble soudainement très intéressé par son don de liseuse, et la fameuse lecture du livre de Farouk, qui n’a jamais pu être déchiffré. De quoi nous mettre sous tension du début à la fin.

Ce second tome est vraiment basé sur le thriller fantastique et c’est un point que j’ai adoré. On sait pertinemment que nous sommes bien loin de toutes les vérités cachées, notamment en ce qui concerne le personnage de « Dieu » et celui qu’elle aurait libéré du miroir par inadvertance. Quoi qu’il en soit, ce tome commence et se termine sur les chapeaux de roue, et il est évident qu’il me tarde de lire la suite ! Ma légère contrariété se situerait plutôt sur la date (encore inconnue à ce jour) de la sortie de ce troisième tome… Ma patience a ses limites, mais je pense qu’elle sera récompensée par la suite !

Si vous n’avez pas encore entamé ce petit bijou livresque, je vous souhaite vraiment de le découvrir ! Bonne lecture à tous.