livre, roman, lecture

La fille de la supérette – Sayaka Murata

Chronique

Titre : La fille de la supérette

Auteur : Sayaka Murata

Maison d’édition : Folio

Date de parution : 25/04/2019

Prix chez l’éditeur : 6.80 €

Nombre de pages : 144

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

« Les gens perdent tout scrupule devant la singularité, convaincus qu’ils sont en droit d’exiger des explications. » Trente-six ans et célibataire, Keiko travaille comme vendeuse dans un konbini, ces supérettes japonaises ouvertes 24 h/24. Elle n’envisage pas de quitter ce petit univers rassurant, au grand dam de son entourage qui désespère de la voir un jour fonder une famille. Son existence bascule à l’arrivée d’un nouvel employé, Shiraha, lui aussi célibataire.

Mon avis

« La fille de la supérette » est un joli petit roman nippon que j’ai aimé découvrir. L’histoire est celle de Keiko Furukura, 36 ans, qui travaille dans un konbini depuis son ouverture, il y a déjà 18 ans de cela. Jeune femme imperturbable et organisée quand elle porte son uniforme de caissière, elle reste néanmoins insensible à tout ce qui se passe à l’extérieur de la supérette. Sa famille s’inquiète que Keiko n’ait pas d’emploi plus stable et qu’elle ne soit pas mariée à son âge. Notre héroïne qui vit de façon monotone, bercée par les sons du konbini, verra son microcosme basculer lorsqu’elle fera la rencontre d’un nouveau salarié : Shiraha.  Une histoire qui montre un faciès surprenant de la culture nippone : rentrer dans la normalité à tout prix jusqu’à en perdre son identité.

Un roman touchant qui met en lumière une héroïne surprenante que Sayaka Murata colore de façon subtile, au rythme de la vie du konbini.

Très belle découverte à tous.

 

Retrouvez tous les avis des lecteurs de Babelio :

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.