Maison d’édition : Le livre de poche

Date de parution : 27/05/2015

Prix chez l’éditeur : 6.90 €

Nombre de pages : 324

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

C’est l’histoire d’une fille qui ne voulait pas aller à son bal de promo, d’un apprenti poète qui l’a épousée pour trouver l’inspiration et d’un petit garçon rondouillard qui, à défaut de devenir cow-boy de l’espace, est ravi de tracer la route en camping-car avec eux. L’équipée sauvage d’Hester Louise Day promet un voyage épique. La famille, même bricolée, ce n’est jamais un long fleuve tranquille, surtout quand on est recherché par la police et le FBI. Quand Jethro, son cousin de 10 ans, s’est invité dans le road trip, Hester n’a pas réfléchi aux conséquences. Ça ne la dérange pas d’être rattrapée, seulement, pas tout de suite, pas trop vite… 

 

Mon avis

 

En fouillant dans ma PAL sans fond et cherchant une lecture stimulante, je suis tombée nez à nez avec « La ballade d’Hester », que j’avais achetée lors de sa sortie chez Livre de Poche. Ce fut une lecture parfaite pour combler mon envie de distraction. Un road trip américain assez particulier, féminin, que seule Hester Day pouvait interpréter de cette façon.

Une jeunesse aveulie, une famille s’évertuant à suivre le précepte de « l’american way of life » des séries télévisées et l’insistance maternelle pour des études de neurochirurgie : c’est le triste constat d’Hester, à l’approche de sa majorité. Adolescente en manque de rébellion, elle décide de tout changer. A sa façon. Avec son caractère cynique et ses réparties tranchantes, elle décide de se marier. Pas avec n’importe qui ! Avec celui qu’elle déteste le plus, Fenton, rat de bibliothèque et poète en manque d’inspiration. Elle finit par l’embarquer dans son aventure, avec son adorable cousin de dix ans dans ses bagages : Jethro. Au volant d’Arlene, le camping-car, ce petit trio insolite nous fera traverser de nombreux états, rencontrer Jésus portant sa croix (oui, oui, vous m’avez bien lu…) et nous donnera d’innombrables occasions de nous délecter de cet humour que Mercedes Helwein a su donner à ses personnages. En outre, il s’agit là d’une sympathique virée !

Le petit bémol que j’aurais à faire sur ce roman est peut-être le grand manque de réalisme sur de nombreux évènements et réflexions de nos personnages. Un peu cliché à certains moments, ce roman reste malgré tout, une jolie aventure à lire, car je pense qu’on ne peut que s’attacher à notre petite Hester et à sa volonté de liberté !

Je vous souhaite de très belles lectures !