Maison d’édition : J’ai lu (pour Elle)

Date de parution : 03/02/2016

Prix chez l’éditeur : 13.90 €

Nombre de pages : 540

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

A 21 ans, Calla, ex-reine des concours de beauté, porte les cicatrices d’une tragédie qu’elle préfère taire… De profondes blessures qu’elle sait dissimuler mieux que personne, notamment à son cercle d’amis le plus proche. Or, lorsqu’elle apprend que sa mère s’est volatilisée avec ses économies, le vernis menace de s’écailler. De retour dans sa ville natale, la jeune femme a la surprise de découvrir un certain Jax derrière le bar que tient habituellement sa mère. Dès lors, ce dernier s’impliquera corps et âme dans la quête de Calla. Reste à savoir s’il sera capable de la percer à jour…

 

 

Mon avis

 

Voici le troisième opus de J.L. Armentrout. Même s’il ne s’agit en aucun cas d’une suite, mais bien d’une histoire indépendante, on y retrouve les personnages principaux de  » Jeu de patience » et « Jeu d’innocence ». Que dire de cette lecture ? Eh bien… Je reste mitigée. Certes, je l’ai lu en une journée, mais cela n’en fait pas pour autant un chef-d’oeuvre.

Alors oui, la romance est parfaite pour cette catégorie de littérature, à savoir le New Adult. Les personnages sont beaux et parfaits, intelligents et ont la libido qui explose tous les quotas. Donc, de ce point de vue, la lecture a été très agréable et sans nouveauté, ce qui caractérise assez bien ce type de roman, à mon goût. Je ne m’attendais à ni plus, ni moins. Cependant, là où j’ai été surprise c’est par la trame de l’histoire. L’auteure nous raconte l’histoire entre Jax Et Calla en y intégrant du thriller et du suspense. Soit. Le lecteur rencontre donc des dealers, des camés, un parrain de la drogue, il y a des coups de feux, des blessés et des morts jetés sur le perron des portes. On est également entouré de suspense autour d’un million de dollars perdu dans la nature et une mère (pas très nette) disparue au milieu de tout cela. Soit. 

Mais lorsqu’on agite un thriller sous mon nez, il est bien évident que je suis à fond dedans, à savoir « qui, quoi, où et comment et aussi pourquoi » s’enchaînent dans ma petite tête. Et c’est là que je suis déçue… On a l’impression que ce roman a été construit sans en connaître la fin et que celle-ci a été bâclée… Même si, je suis bien d’accord, la romance est le premier plan de l’histoire. Mais il n’y aurait pas de romance sans cette trame, ce qui m’oblige à dire que notre fil rouge lié à la drogue et tout aussi important. Lorsque le lecteur termine le roman, il veut une fin digne de ce qui nous a été promis tout au long de notre lecture. Et là, gros bide… Trop simple que cela en devient aberrant. Si on choisit le cartel de la drogue et tout ce qui l’entoure, il faut assumer jusqu’à la dernière page. Là, je suis déçue. C’est vraiment dommage. Malgré cela, ce livre reste une belle réussite si on se concentre uniquement sur l’histoire d’amour et j’ai quand même passé un assez bon moment de lecture.

Je vous souhaite de bien belles découvertes livresques !

 

 **********