In the end – Tome 2 – Demitria Lunetta

Maison d’édition : Lumen

Date de parution : 02/04/2015

Prix chez l’éditeur : 15 €

Nombre de pages : 406

Nombre de tomes : 2

 

Résumé

Ils entendent le plus léger des bruits de pas…

Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…

Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Voilà trois mois qu’Amy a fui New Hope pour échapper au diabolique docteur Reynolds.   Grâce à l’équipement de Gardienne que lui a fourni Kay et à l’émetteur sonique qui éloigne les créatures, elle survit tant bien que mal dans les étendues désertiques du Texas. Jusqu’au jour où une voix lui parvient à travers l’oreillette qui la relie encore à ses anciens camarades : Baby, restée à New Hope, est en danger. Amy n’a pas le choix. Si elle veut sauver sa sœur d’adoption, il va lui falloir se rendre à Fort Black, là où d’autres survivants se sont rassemblés et vivent selon la loi du plus fort.

Dans cette véritable jungle, la jeune fille va tout faire pour retrouver Ken, le frère de Kay, seul capable de l’aider à secourir Baby. Assistée de Jacks, le neveu du dirigeant de Fort Black, la jeune fille finit par en apprendre un peu plus sur l’invasion des Floraes… Une vérité qui s’avère plus cauchemardesque encore qu’elle ne le croyait !

Mon avis

Je tiens à remercier les Éditions Lumen pour m’avoir permis de profiter de ce beau final ! Un second Tome qui clôture une sympathique saga sur une fin du monde spectaculaire. Un petit chef-d’oeuvre pour nos jeunes lecteurs !

J’avais beaucoup apprécié le premier opus (rappelez-vous, j’avais raté mon arrêt de train…. Voir ma chronique : ICI) et je peux, sans grande surprise, vous affirmer que ce second Tome suit de très près son petit frère. Demitria Lunetta nous signe, ici, une histoire à suspens, où nous avons bien du mal à reprendre notre souffle.

Cette suite nous offre une vue totalement différente. Les créatures verdâtres affamées de chair humaine sont légèrement reléguées au second plan, ce qui nous permet de profiter pleinement de l’enchevêtrement des relations humaines entre survivants. Nous avions l’habitude dans le premier tome d’être seul au monde et de retenir notre souffle pour ne pas faire de bruit comme Amy et Baby. En bref, il s’agissait de survie à l’état pur. Ici, après la débâcle de New Hope, Amy se retrouve à Fort Black, seule, au milieu de 2000 réfugiés où la loi du plus fort y règne en maître absolu. Mais après New Hope, notre héroïne n’est plus tout à fait la même… Armée d’un sacré courage et plus débrouillarde que n’importe quel survivant, elle cherchera sans répit une solution pour faire s’échapper sa soeur, des griffes du Docteur Reynolds.

Un final avec beaucoup plus d’actions, un rythme entrainant sans aucune longueur, des révélations, toujours plus d’intrigues, de nouvelles rencontres et… beaucoup de morts !

Mon petit bémol (oui, il y en a un ^^) serait qu’Amy a évolué… trop vite. J’aurai aimé qu’elle galère un peu plus face aux gros bras de Fort Black, qu’elle ressemble moins à un Bruce Lee féminin en puissance. C’est un petit point qui a « gâché » un peu le suspens de ce second tome, car quoi qu’il lui arrive, je savais qu’elle allait gérer. Lui laisser quelques faiblesses aurait été un petit plus à mon goût !

Je vous souhaite une très belle lecture !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.