livre, roman, lecture

Il était minuit cinq à Bhopal – D. Lapierre & J. Moro

Maison d’édition : Pocket

Date de parution : 03/10/2002

Prix chez l’éditeur : 9.40 €

Nombre de pages : 572

Nombre de tomes : 1

 

 

Résumé

3 décembre 1984.
L’ancestrale ville indienne de Bhopal est en fête. C’est la nuit des mariages. Padmini, l’héroïne des bidonvilles, va épouser Dilip. Mais, soudain, à minuit cinq, un foudroyant nuage de gaz toxique s’échappe d’une usine américaine de pesticides construite au cœur de la cité…

 

Mon avis

 

J’ai adoré cette lecture ! Un roman bouleversant, qui traite d’un sujet malheureusement encore actuel, celui des géants industriels de pesticides et leur impact sur la population. Dans ce livre, nous revivons le tragique accident de décembre 1984 à Bhopal en Inde, à travers la dureté de la vie des Bhopalis, notamment ceux des bidonvilles jouxtant cette usine chimique.

Alors, oui, ce livre s’apparente parfois à un reportage plutôt qu’à un texte romancé, mais cela ne constitue en aucun cas une gêne dans notre lecture. Une fois terminée, nous ne serons pas de petits chimistes en toxicologie, ni en pesticide, mais il est vrai que j’ai pris plaisir à en savoir plus à ce sujet.

Les auteurs ont vraiment bien construit ce roman, afin de ne pas perdre le lecteur en cours de route, que ce soit du point de vue économique, culturel ou environnemental. J’ai vraiment aimé ma lecture, ces frissons dans le dos en pensant que tout cela s’est réellement passé, cette attente latente jusqu’à la catastrophe que l’on connait, cet attachement aux personnages alors que l’on soupçonne la triste finalité.

A mon sens, l’histoire est contée de façon objective, même si parfois, on ressent nettement l’aversion de nos auteurs pour l’entreprise Union Carbide. Mais quel lecteur contesterait leur point de vue ? J’ai aussi été surprise par l’évocation de Monsanto dans ce roman. Pour moi, cette entreprise actuelle incarne totalement la Carbide d’il y a 40 ans.

Un livre à lire, que ce soit pour notre culture ou notre futur…

 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.