livre, roman, lecture

Dirty sexy valley – Olivier Bruneau

Chronique

Titre : Dirty sexy valley

Auteur : Olivier Bruneau

Maison d’édition : Le Tripode

Date de parution : 01/06/2017

Prix chez l’éditeur : 16.00 €

Nombre de pages : 265

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

Horreur, sexe et éclats de rire

« – Tu aimes l’horreur ?
– Oui.
– Tu aimes le cul ?
– Oui.
– Si je te dis gode-tronçonneuse, ça te fait peur ?
– Non.
– Tu veux lire Dirty Sexy Valley ?
– OUI JE LE VEUX. »

Dans la moiteur d’un été torride, six étudiants inséparables décident de célébrer leur diplôme en s’adonnant à une authentique orgie dans une cabane isolée à la montagne. Mais quand ils débarquent sur place, prêts pour la fête de leur vie, ils ignorent que dans la pinède habite une famille dégénérée, pour qui la perversion est un art de vivre.

Mon avis

Alors voici mon ovni de l’été ! Un roman qu’on m’a refilé en douce avec un sourire narquois en me souhaitant une « belle lecture »… Un bouquin difficile à catégoriser, mais à coup sûr une excellente parodie de slasher movie dont tout le monde connaît la recette : un film d’horreur où l’on regroupe des ados et un tueur en série, de l’hémoglobine et très peu de survivants.

Néanmoins, ce roman va beaucoup plus loin et je me demande même si Olivier Bruneau s’est amusé à ne se mettre aucune limite. En effet, ce roman vire également au porno. Un mélange amusant car on sait d’entrée de jeu que cette lecture est à prendre avec humour.

Des adolescents fraîchement diplômés veulent célébrer une dernière fois leur grande et magnifique amitié en une sauterie débridée et sans limite, dans un chalet en montagne. Seulement, une « chaleureuse » famille, façon « La colline a des yeux », vit également dans le coin, ce qui risque fort de mal tourner pour nos ados en chaleur.

Une lecture trash où le « cul » est omniprésent, qui revisite tous les clichés du genre et où les morts stupides s’enchaînent avec aisance (et avec délice, surtout pour le coup de la mobylette… Sérieux, c’était magique !). Un humour que j’ai beaucoup apprécié malgré une certaine indigestion de sexe vers la fin. Pour conclure, une bonne découverte en sachant que je l’ai lu comme une lecture d’été, avec insouciance et légèreté.

A découvrir pour le fun !

 

Retrouvez tous les avis des lecteurs de Babelio :

1 Comment

  • Olivier Bruneau 27 août 2019 at 17 h 36 min

    Merci à vous ! OB 😉

    Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.