livre, roman, lecture

Complot – Nicolas Beuglet

Maison d’édition : Xo éditions

Date de parution : 16/05/2018

Prix chez l’éditeur : 19.90 €

Nombre de pages : 496

Nombre de tomes : 1

 

 

Résumé

 

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.

Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.

Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…

De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…

Mon avis

 

Après avoir écrit « Le cri », Nicolas Beuglet nous renvoie avec violence dans les bras de Sarah Geringën, inspectrice à Oslo, pour nous faire découvrir un époustouflant complot. Un thriller prenant qui nous dévoilera de bouleversantes révélations, suite au meurtre de la Première ministre de Norvège. Un second roman aussi vif que le précédent où l’atmosphère pesante nous prend à la gorge et n’épargne pas le lecteur.

Avec ce second opus, nous avons le plaisir de retrouver Christopher et Simon, mais aussi Sarah, notre héroïne surentraînée au regard de glace. Une affaire peu banale que le meurtre d’un grand personnage politique, mais si obscur que le lecteur ne peut que se laisser guider par l’auteur, tant la trame se complexifie. Un roman au suspense haletant qui nous entraîne bien loin au-delà de notre imagination, où l’Histoire et les mythes se modifient sous nos yeux ébahis.

Si ce roman peut également se lire sans avoir découvert le précèdent, une certaine continuité s’affiche dans le personnage de Sarah. Beaucoup plus sombre et hantée que dans « Le cri », elle semble également plus fragile. Sans révéler tous les secrets de ce protagoniste énigmatique, il est certain que nous le découvrirons dans le prochain roman de Nicolas Beuglet.

A la lecture de cette histoire, il nous parait évident que l’auteur a étayé son roman par de nombreuses recherches chronophages, implantant à ses lecteurs, le doute et par conséquent, une certaine réflexion sur nos origines, sur l’Histoire telle que nous la concevons à ce jour.

Un roman et un auteur qu’il faut découvrir et suivre, sans aucun doute ! Bonnes lectures à tous !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.