livre, roman, lecture

Ce que tu as fait de moi – Karine Giebel

Chronique

Titre : Ce que tu as fait de moi

Auteur : Karine Giebel

Maison d’édition : Belfond

Date de parution : 21/11/2019

Prix chez l’éditeur : 20.90 €

Nombre de pages : 552

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

Personne n’est assez fort pour la vivre.
Personne n’est préparé à l’affronter, même si chacun la désire plus que tout.
La passion, la vraie…
Extrême.
Sans limites.
Sans règles.

On se croit solide et fort, on se croit à l’abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n’y tombera. Pourtant, il suffit d’un seul faux pas. Et c’est l’interminable chute.
Aujourd’hui encore, je suis incapable d’expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j’avais plongé seul…

Cette nuit, c’est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d’interrogatoire. Que s’est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?

Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l’un après l’autre, sans aucune pitié.

Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu’elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ?

Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d’effroi et de solitude.
Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin.

Mon avis

Alors là… Attention à vos mirettes. La grande Karine Giebel est revenue cette année avec un roman (encore) incroyable ! La passion avec Madame Giebel, c’est de la folie à l’état pur avec un gigantesque F. Elle est vraiment incroyable, elle a le don de nous injecter en intraveineuse une tension psychologique tellement intense. C’est flippant, mais si addictif ! Mon cœur a fait des sauts périlleux dans tous les sens, l’angoisse m’a fait trembler les doigts au moment de tourner les pages, et parfois, j’ai cru que mes yeux allaient sortir de leurs orbites…

Ce dernier roman est habilement construit. On suit deux interrogatoires : celui du patron des Stups, Richard Ménainville et celui de son lieutenant, Laëtitia Graminsky. Le lecteur ne sait rien de ce qu’il s’est passé, pourquoi sont-ils arrêtés ? Y a-t-il eu un mort ? plusieurs ? Il faudra découvrir, chapitre après chapitre, leurs confessions dans un ballet incroyablement bien orchestré par l’auteure.

Un début de roman qui fait froid dans le dos. Le lecteur, pas toujours à l’aise avec les thèmes traités, est habilement manipulé, autant que les personnages, il faut dire… Entre amour, passion, folie, haine et vengeance, tout cela paraît si proche que tout semble se confondre. Tout est extrême et sans limite. Une passion dévorante qui peut très vite finir en bain de sang et où le lecteur se prend un missile nucléaire en plein cœur. A croire que Madame Giebel aime qu’on fasse des syncopes autant qu’elle semble apprécier martyriser ses personnages.

Un roman à lire, à découvrir, à aimer avec passion finalement ! Très belle lecture !

Coup de coeur

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.